C’est le temps des récoltes !

Septembre: la fin des vacances, le retour à l’école et….. le temps des conserves

J’adore jardiner, mon chum aime cuisiner (et expérimenter), nous faisons le plus possible des gestes écologiques et économiques.

Nous sommes loin d’avoir le terrain (ni le temps) pour être auto-suffisant en terme de nourriture mais récolter et manger ce que nous produisons est très gratifiant.

Est-ce plus économique pour autant ?

Faire pousser des tomates italiennes, même à partir de graines en intérieur comme je le fais, acheter du compost (le mien n’est pas assez bon), s’en occuper tout l’été pour arriver à avoir une dizaine de tomates pour chaque plan alors qu’une manne de tomate au marché en saison reviens à 20$…. ça vaut-tu vraiment a peine ?

Cette année j’étais vraiment fière de mon basilic que j’avais parti en graine aussi. Je l’avais séparé en plusieurs bouquets dans mes bacs. Oui, j’en étais vraiment fière….. jusqu’à ce que mon chum revienne du marché avec un bouquet de basilic (un monstre !!) pour…. 1 $

Le côté « rentable » de la chose doit dépendre de la culture. La seule culture que nous produisons pour laquelle la rentabilité est assurée c’est celle de la cerise de terre. J’en ai un bac au complet et ça me rapporte tous les deux jours, et depuis fin-juillet, un petit casseau qui coûterai environ 6$ à l’épicerie.

Je n’ai pas de statistiques ou de calcul savant à ce propos mais je ne pense pas que, dans notre cas, on économise beaucoup à faire pousser notre nourriture. C’est plus pour le plaisir de se promener dans le jardin et de récolter tous les jours un peu de ce qui pousse.

Pour les petits fruits, la saison débute par les cerises, puis les framboises, puis les cerises de terre, puis les raisins (les mini kiwi et les bleuet ne produisent pas encore, mais on ne perd pas espoir)

Pour les légumes, ce sont les tomates (je sais que ce n’est pas un légume !) cerises par gourmandise, quelques tomates « normale » pour les sandwichs, de l’ail (ça c’est rentable aussi je crois), des haricots verts car les enfants en sont fous (il faut que j’en plante de plus en plus, mes 3 filles en veulent parfois à la place du dessert tellement elles adorent ça !) et des carottes presque plus pour le plaisir qu’on les enfants des les déterrer.

En ce moment, la fin de l’été, le début de l’automne, c’est le temps de l’abondance. Nous travaillons fort pour remplir nos réserves pour tous l’hiver. Ce we, fête du travail, c’est notre vigne à raisin et notre menthe que nous avons récolté pour en faire des confitures. La vigne est partie en fou cette année, environ 50 litres de grappes de raisins récoltés et il en reste ! Malheureusement, mon chum s’est trompé à l’achat et les raisins sont pleins de pépins. Ça fait de délicieuses confiture mais c’est officiellement notre production la plus difficile à traiter devant les sauces tomates et les compotes de pommes.

Voilà notre réserve pour le moment:

Mélange

  • 3 petits pots d’herbes salés (au frigo)
  • 13 grands pots de sauces tomates
  • 1 grand pot de soupe
  • 2 petits pots de relish
  • 4 grands pots de choux fleurs marinés
  • 1 tresse d’ails

Aliments séchés

Cette année une amie nous a prêté un déshydrateur. Ça faisait longtemps que mon chum voulait essayer ça. Une nouvelle manière de manger des fruits « de saison » et local, toute l’année. Donc la machine roule depuis 1 mois et toutes sortes d’expérimentations ont été faites

  • 2 grands pots de pommes
  • 1 petit pot de fraises
  • 1 grand pot de pêches
  • 1 petit pot de cantaloup (le moins bon selon moi)
  • 2 grands pots de melon d’eau (étonnamment très bon !)
  • 4 petits pots de raisins
  • 4 ziplocs de pâtes de fruits (ou cuirs de fruits)

Confitures

Cette année, nos confitures sont produites de fruits récoltés en autocueillette (bleuets, fraises, framboises) ou de notre jardin (menthe, raisins).

  • 5 petits pots de confiture de bleuets
  • 6 petits pots de confiture de fraises
  • 4 petit pots de confitures de framboises
  • 8 petits pots de gelés de menthe (2 sortes de menthes)
  • 8 petits pots de confitures/gelés de raison (faits avec une pectine ne nécessitant pas de sucre)
  • 15 petits pots de confitures de raisins

Il nous reste 5 gros pots de cornichons qui devraient être fini ce soir et les compotes de pommes bien sûr que nous ne sommes pas encore aller cueillir (d’habitude une quinzaine de gros pots). Peut-être aussi des soupes un peu plus tard.

Pour info, les petits pots font 500mL et les gros pots 1L

Tout ça représente beaucoup de travail. Ce n’est pas tant pour économiser que nous faisons tous ça. Peut-être que c’est rentable…. ou pas. L’objectif est de respecter nos valeurs, pour manger bio, de saison, local…. et bon !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close