Nouveautés mars 2019

Correction du FERR (colonne AO et AT)

Qu’est-ce que le FERR ?

Le FERR n’est qu’un véhicule d’épargne comme le REER et le CELI. Il est en quelque sorte le prolongement du REER. En effet, il faut savoir que votre REER doit être transféré dans un autre type de régime d’épargne au 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans.
Donc, vous pouvez :
–  Soit sortir toute votre épargne de vos REER, mais  attention, dans ce cas là, la totalité du retrait est imposable…. Pas forcément une bonne idée !
– Soit transformer votre REER en « autre chose », et dans la majorité des cas, c’est le FERR qui est privilégié.
Vous pouvez en effet transférer une partie (avant 71 ans) ou la totalité (obligatoire à 71 ans) de votre REER dans un FERR sans payer d’impôt.
Le FERR a été conçu essentiellement pour fournir un revenu de retraite continu.

Voici comment un FERR fonctionne :

Transfert d’actifs : Le FERR ne peut recevoir que les transferts d’actifs provenant d’un REER ou d’un régime de pension enregistré ou d’un régime de participation différée aux bénéfices. Vous ne pouvez verser de cotisations à un FERR (sauf exceptions).

Épargne à l’abri de l’impôt : Comme le REER, le FERR est un instrument d’épargne à l’abri de l’impôt qui vous permet de prendre des décisions de placement. Avec le FERR, vous pouvez personnaliser entièrement une stratégie de placement en fonction de vos besoins financiers.

Retraits réguliers : Chaque année, vous devez retirer un montant minimal de votre FERR. Le retrait minimal correspond à un pourcentage des actifs de votre FERR, pourcentage qui augmente avec l’âge. Par exemple, le retrait minimal d’un FERR est de 5,28 % à 71 ans (la dernière année au cours de laquelle vous pouvez détenir un REER) et plafonne à 20 % à partir de 95 ans.

Tout comme pour les REER, les montants retirés d’un FERR sont imposables. Le FERR ne prévoit aucun retrait maximal.
Si vous décidez ensuite que vous préférez avoir une rente, il est possible de convertir l’épargne de votre FERR en rente à une date ultérieure.
Donc, le REER et le FERR permettent tous deux de faire croître les fonds qui s’y trouvent à l’abri des impôts et de faire des placements sous règlementation gouvernementale. Votre solde continue d’augmenter, jusqu’à ce que vous le retiriez. La différence fondamentale est qu’un REER est un régime d’épargne-retraite libre d’impôt utilisé pour investir en vue de votre retraite, alors que le FERR est un compte à l’abri des impôts qui vous permet de retirer un revenu lorsque vous êtes à la retraite.

Comment le FERR est-il tenu en compte dans le calculateur et quelle est la nouveauté ?

Mon outil de planification suit la règlementation qui indique que le REER doit être transféré dans un autre véhicule de placement à 71 ans. Par défaut, il le transfert dans un FERR et effectue les retraits minimaux obligatoires.
Le problème est que dans la version précédente de mon fichier j’utilisais les anciens pourcentages. Maintenant, j’ai corrigé le tir et je suis à jour. Ça ne change rien pour les personnes qui avait besoin de plus que le retrait minimum du FERR. Pour les autres, les pourcentages ont diminués, ce qui veut dire que vous pourrez garder votre capital un peu plus longtemps.

Ci-dessous vous voyez que mon fichier calcule automatiquement le retrait obligatoire du FERR à partir de 71 ans et selon la grille de pourcentage définie dans l’onglet « Données de calcul »

Ajout de la colonne « Surplus en phase de retraite » (colonne J)

J’ai ajouté cette colonne pour traiter les surplus en phase de retraite. Mon calculateur fait en sorte de ne retirer que le strict nécessaire mais il pourrait arriver que vos revenus « obligatoires » soient plus élevés que vos dépenses prévues.
Par exemple la somme de vos RRQ, PV et pension pourrait être plus élevée que vos dépenses. Que faire du surplus ?
Mon ancienne version du calculateur n’en faisait rien, comme si cette somme était totalement dépensée cette année-là…. ce qui peut être vrai….. mais pas toujours !

Donc quoi faire du surplus ? C’est une décision qui vous appartiens.
Un voyage ? Pourquoi pas. Dans ce cas vous pouvez mettre cette somme dans la colonne « Dépense supplémentaire pendant la retraite » (colonne H).
Par défaut cependant je traite maintenant ce surplus en le rajoutant à votre épargne. Comment ? D’abord je mets cette épargne en CELI (s’il reste des cotisations inutilisées), puis s’il n’y a plus de cotisations inutilisées de CELI, je la mets dans les comptes non enregistrés.  

Dans l’exemple ci-dessus, il y a 17 010$ en surplus. D’où vient ce chiffre ? Voici le calcul :
Besoin = « Revenu net nécessaire à la retraite » défini dans les « Données d’entrée » et indexé: 94 227$  + impôts de l’année précédente: 5 623$
Revenus = Pension Antoine: 18 651$ + RRQ: 54 652$ + PV: 27175 + Retrait minimum obligatoire du FERR d’Antoine: 16 382$
La différence entre le besoin et les revenus donne un surplus de 17 010$.
Comme les droits de cotisation de Marie et Antoine étaient suffisants, le calculateur place la moitié du surplus (8 505$) dans chacun de leur CELI.

Autre utilisation de la colonne Surplus en phase de retraite

Cette colonne peut aussi être utilisée en cas de rentrée d’argent « imprévu »  pendant la phase de retraite. Par exemple un héritage ou si vous décidez de vendre votre maison principale pour en acheter une plus petite. Vous aurez alors un montant qui, pour les fins de calcul, doit être le montant net d’impôt. Ce montant, ajouté manuellement dans la colonne J, se répartira automatiquement dans les CELI puis dans le compte non enregistré.

Voilà pour les premières nouveautés mais j’ai d’autres idées pour les prochaines !!
laissez-moi juste un peu de temps pour mettre tout ça en place

Nouveautés à venir :

  • Ajout de revenu de location
  • Ajout de calcul de RREGOP plus précis et automatisé
  • Analyse des autres formes de pensions
  • Réévaluation, si nécessaire et si réalisable ( !), de la fiscalité des comptes non-enregistrés

1 réflexion sur « Nouveautés mars 2019 »

  1. Merci pour la mise-à-jour du calculateur de retraite! J’ai bien hâte de voir la suite… Le calcul automatisé du RREGOP sera intéressant pour notre situation, car ma femme travaille dans le domaine de la santé et cotise au RREGOP. Bonne semaine.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close